QUI SOMMES-NOUS ?

Qu'est-ce que l'Amicale Briennon Plaisance (ABP) dans la loire ?

HISTORIQUE

Création et début de l'amicale ABP jusqu'à nos jours.

LE BUREAU

Les administrateurs composant le bureau.

LES STATUTS

Les différents statuts concernant l'ABP.

Le Port de Plaisance de Briennon fait une halte incontournable : points d’amarrage, prises d’eau et d’électricité, sanitaires complets, téléphone, aire de pique-nique, services et commerces divers (poste, distributeur de billets, médecin, pharmacie, épicerie, boulangerie, bar, restaurant).

Où sommes-nous ?

VNF est un établissement administratif chargé de la majeure partie du réseau VNF et dont la tutelle de l'État est exercée par la D.G. des infrastructures, des transports et de la mer du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

VNF

Embarquez avec les Marins d'eau douce pour une Croisière-Repas inoubliable à bord de l'Infatigable ! « L’Infatigable », une péniche grand confort avec salle climatisée. Les Marins d’eau douce vous proposent plusieurs itinéraires de croisières, un choix de menus......

Les Marins d’eau douce

Briennon est un village dont l’histoire remonte sans doute à une très haute antiquité. Différents objets tels que lames de silex, couteaux, haches, hachettes, pointes de flèche, monnaies sont des témoins des ères paléolithique, néolithique, et âge de fer......

Mairie de Briennon

Bonjour,
 
Nous vous présentons nos meilleurs voeux pour 2017, une année décisive pour l'avenir de la SCOP Alizarine.
 
Nous profitons de ces voeux pour vous présenter notre bilan d'activité et notre projet de ré-organisation.
Nous vous remercions par avance pour le temps que vous allez consacrer à lire notre texte, il en va de l'avenir de l'activité ALIZARINE.
 
Nous attendons, avec confiance, vos retours encourageants.
Bonne lecture 
 
Cécile SAUTHIER : 06 76 94 52 57
Raphaël SAUZÉAT : 06 86 71 34 73
SCOP ALIZARINE
63, rue des droits de l'Homme, 07200 St SERNIN
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Que cette année 2017 vous apporte réconfort et bien-être au fil de l'eau.

 

Attention en ce jour du 07 novembre 2016, le chomage est à son apogée. En effet, la vidange du bief d'Artex a commencé depuis ce matin. C'est une information de VNF. Le port de Briennon est évidemment concerné et une surveillance des bateaux est effectuée par Jean-Claude, Alex, Fred, Frédérique et tous les marins de Briennon qui se trouve sur le port près de leur bateau.

Information de Serge:

Après entretien avec Sybelin, le samedi 5 novembre, il prévoit un rabais d'environ 1 mètre pendant 15 jours à 3 semaines.

En espérant, toutefois, que ce niveau ne descende pas plus bas, au risque de voir les bateaux se poser sur la vase...

Note : En ce jour du 07/01/2017 à 11H30, le niveau du canal semble stable, variations de quelques centimètres. Cependant, il manque environ 5cm. Merci pour la surveillance par Jean-Claude face aux aléas du canal...

Les travaux dureront jusqu'en mars 2017.

  
  
  

Cette lettre est adressée à 92 élus concernés...

Le 3 octobre 2016

 

Monsieur,

 

Les crues du printemps ont mis en évidence l'insuffisance criante de l'entretien du réseau fluvial français et de ses infrastructures. De nombreux ouvrages, en particulier dans notre région, ont subi des dommages importants : digues rompues, berges et quais effondrés, barrages endommagés, portes d'écluses éventrées, plateformes logistiques inondées, signalisations arrachées, etc.... Au-delà des réparations nécessaires à la reprise de la navigation, d'importants travaux de remise en état doivent être menés.

 

Tout le monde s'accorde pour reconnaître les qualités du transport fluvial notamment en ce qui concerne l'écologie, les coûts et la sécurité. Or, depuis des dizaines d'années, les professionnels de la navigation et les usagers de la voie d'eau alertent les pouvoirs publics sur l'insuffisance des programmes et des crédits accordés à ce secteur d'activité. Aujourd'hui, il faut absolument les écouter sous peine de voir un potentiel logistique, de première importance dans la lutte programmée par la COP21 contre les émissions de gaz à effet de serre, se dégrader de façon irréversible.

 

Nos voisins belges, allemands et néerlandais l'ont bien compris. Le transport par voie d'eau y représente respectivement 14%, 15% et 31% de la totalité des transports effectués. En France nous stagnons à 4% ! Alors que chacun de ces pays dispose d'un réseau inférieur à celui de la France, ils transportent 4 fois plus de fret ! C'est dire quelle est la sous-exploitation considérable du réseau français.

 

Dans notre Pays, les choix d'investissement, quand il y en a, sont essentiellement dévolus au réseau magistral, délaissant le réseau à petit gabarit pourtant vital. A quoi serviraient les autoroutes sans routes secondaires ? Pourquoi réaliser un grand et beau canal d'envergure européenne s'il ne communique pas avec un réseau national fiable ?

 

Nous vous demandons instamment d'intervenir à votre niveau de représentation, de tout mettre en oeuvre pour que le réseau fluvial français bénéficie rapidement des programmes et crédits nécessaires à sa remise à niveau. Il s'agit là d'un investissement d'avenir dans tous les domaines : économique, écologique, environnemental et patrimonial.

 

Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Comptant sur votre intervention pour la réhabilitation vitale de la voie d'eau recevez, Monsieur , nos salutations distinguées.

 

Signé : ANPEI (Association Nationale des Plaisanciers en eaux intérieures) M.BOURGUIN

         ARF (Association Roanne Fluvial) Charles NOUAILHETAS

             APPR (Association des Plaisanciers du Port de Roanne) Pascal DOURNEL

             ABP (Amicale Briennon Plaisance) Daniel FIOT

             ECCF (Entente des Canaux du Centre de la France) Pierre Maurice LELIEVRE

 

Pour nous contacter : ARF Marins d'eau douce Le Port 42720 BRIENNON

 ARF : 06.80.85.91.37 ou 06.10.65.83.81

 ARF : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NB: Cette lettre peut-être téléchargée ici...

Réponses reçues entre le 10 octobre 2016 et le 21 novembre 2016...

- Réponse du Député de l'Allier Guy Chambefort le 10 octobre 2016.
- Réponse du Député de la Loire en Rhône-Alpes, Maire de Roanne Yves Nicolin le 11 octobre 2016.
- Réponse du Député-Maire de Saint-Amand-les-Eaux Alain Bocquet le 12 octobre 2016.
- Réponse de la Sénatrice de la Loire Cécile Cukierman le 14 octobre 2016.
- Réponse du Député de l'Allier Christophe Charasse le 14 octobre 2016.
- Réponse du Chef de Cabinet, secrétaire d'état charge de l'industrie, le 14 octobre 2016.
- Réponse de la Députée de la Nièvre Martine Carillon-Couvreur le 18 octobre 2016.
- Réponse du Chef de Cabinet, ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat, Guillaume Choisy le 19 octobre 2016.
- Réponse du Député de Seine-et-Marne, Maire de Montereau-Fault-Yonne Yves Jégo le 24 octobre 2016.
- Réponse du Sénateur de la Loire, premier adjoint de Saint-Nizier-de-Fornas, président de l'union des communes rurales de la loire Bernard Fournier le 25 octobre 2016.
- Réponse de la Sécrétaire d'État chargée de la Biodiversité Barbara Pompili le 27 octobre 2016.
- Réponse de la Conseillère Régionale, Première adjointe au Maire de la Fouillouse Laurence Bussière le 28 octobre 2016.
- Réponse du Député de la Somme, Président d'Amiens Métropole Alain Gest le 31 octobre 2016.
- Réponse du président du groupe les Républicains Bruno Retailleau le 02 novembre 2016.
- Réponse du Chef de Cabinet du Secrétariat d'État chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l'étranger Simon Thirot le 08 novembre 2016.
- Réponse de l'Ancien Ministre, Président du groupe les Républicains, Député-Maire de Provins Christian Jacob le 21 novembre 2016.

Suite à un mail pour demander en quoi consistait ce type de transport, ABP a reçu la réponse suivante :

"En ce qui concerne votre demande, en fait c'est le fret fluvial que nous cherchons à sauver, partout en France.

Le bateau est le transport le plus écologique identifié à l'heure actuelle et nous avons la chance de pouvoir massifier le transport, faire du transport doux sans chocage, sans pollution sonore, industrielle et nerveuse.

Nous cherchons à re-développer le transport de vin en particulier et le transport fluvial en général."

La problématique du transport routier du vin : empreinte carbone massive, secouage mécanique du vin, image négative du camion, pas de garantie de la maîtrise de la température pendant le transport.

Les possibilités offertes par le transport fluvial : faible impact carbone, pas de vibration, vin bercé, fiabilité, contrôle de la température et image authentique, naturelle et positive.

Le maillage du réseau fluvial qui traverse judicieusement les plus grandes régions viticoles.

La plus-value apportée par ce moyen de transport en terme de développement durable, en particulier pour des produits biologiques.

Le volume actuel de fret vinicole est colossal et la voie routière frise la saturation : un report sur la voie d’eau semble inéluctable vu les enjeux environnementaux actuels et les réserves de capacité des fleuves. Tout particulièrement pour les vins bio et naturels dont la consommation est en forte croissance dans l’Union Européenne et qui sont extrêmement sensibles à la démarche éco-responsable du transport fluvial. L’effet d’adéquation est très fort.